Soutenance de thèse de Thiago Lopes Ferreira

Vous êtes tous conviés à la soutenance de thèse de Thiago Lopes Ferreira le jeudi 18 décembre à 14h en amphi Simounet à l’ENSAG.

Titre de la thèse: Architectures vernaculaires et processus de production contemporains : Formation, expérimentation et construction dans une communauté rurale au Brésil.

Ecole doctorale « Sciences de l’Homme, du Politique et du Territoire » (Université de Grenoble Alpes)
Thèse préparée en cotutelle avec l’Institut d’architecture et d’urbanisme de l’université de São Paulo
Directrices de thèse: Anne Coste et Akemi Ino

Composition du jury :
Anne Coste, Professeur, École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, directrice de thèse
Akemi Ino, Professeur, Instituto de Arquitetura e Urbanismo / Universidade de São Paulo, directrice de thèse
Philippe Potié, Professeur, École nationale supérieure d’architecture de Versailles, rapporteur
Silke Kapp, Professeur, Escola de Arquitetura / Universidade Federal de Minas Gerais, rapporteur
Pierre Frey, Professeur, École polytechnique fédérale de Lausanne, examinateur
Alain Findeli, Professeur, Université de Nîmes, examinateur

Résumé de la thèse en français :
Cette thèse a comme perspective d’analyse les manifestations contemporaines de production des architectures vernaculaires et cultures constructives dans la corrélation complexe de forces et d’intérêts qui mettent en forme et déterminent les phénomènes de production capitaliste des habitations populaires. Son contour analytique est délimité à partir d’une série de réflexions d’ordre théorico-conceptuelles mises en relation avec les analyses de terrain sur le chantier d’un habitat réalisé dans une communauté rurale de réforme agraire au Brésil. Ce chantier revêt la forme d’un chantier-école et se dessine comme la scène d’expérimentations et d’expériences de vie où est proposé comme pratique l’exercice de conjuguer pédagogie et production dans le même espace. Les processus de formation et de construction des connaissances ont lieu de manière complémentaire et simultanée aux pratiques constructives et au développement des technologies. Ainsi, le chantier se transforme en outil de constitution d’un espace dialectique de travail social, où l’expérimenter productif se concentre sur le défi de concevoir une habitation à partir de la génération locale de technologies sociales, en employant des matériaux naturels et de récupération. Le travail théorique, présenté dans les premières parties de la thèse, définit le cadre de sa praxis, qui alimente en retour la réflexion sur des processus de production et de développement de nouvelles formes d’architectures vernaculaires, intégrées à leurs territoires.

Mots clés en français : architecture vernaculaire, chantier-école, habitation populaire, formation, technologie social, assentamentos ruraux

Titre de la thèse en anglais :
Vernacular architecture and contemporary productions process: Formation, experimentation and construction in a Brazilian rural settlement.

Résumé de la thèse en anglais:
This thesis takes as its analytical perspective the contemporary manifestations of vernacular architecture production and building cultures within the complex correlation of forces and interests that shape and determine the phenomena of capitalist production of popular housing. The analytic framework is delineated from a series of reflections of theoretical and conceptual order, in relation to the analysis of a popular housing building site within an agrarian reform rural settlement in Brazil. This assumes the form of a field school in loco on the building site and is projected as a stage for experiments and experiences, where the proposal is to combine pedagogy and production in the same space. The processes of knowledge formation and construction occur simultaneously and complementarily to practical achievements and development of technologies. This building site is thus transformed into a tool for the constitution of a dialectical space of social work, where the orientation of its productive experimenting is focused on the challenge of designing a house from the local generation of social technologies, through the use of natural materials and reuse of discarded resources. A theoretical work, presented in the initial of the thesis, provides the framework for this fieldwork, which feeds back our reflection on processes of production and development of new vernacular architectures, integrated into their territories.

Mots clés en anglais : vernacular architecture, design build program,popular housing, formation,social technologies, rural settlements


Vous aimerez aussi...