Bilan du programme pluriannuel de recherche 2016-2020 : Architecture du XXe siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIe siècle.

L’appel à projet « Architecture du XXe siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIe siècle » a été proposé au ENSA1 et de leurs unités de recherche lors de 3 sessions de 2016 à 2018.

Centré sur le patrimoine et l’écologie, ce programme veut favoriser la prise en compte de l’héritage (culturel, social et technique) de l’architecture du XXe siècle pour envisager sa transformation notamment au prisme de la transition écologique, énergétique et de l’évolution des modes de vie.

En réunissant les domaines de l’enseignement, de la recherche et de la technique, le principal objectif suivi est : le développement d’outils de connaissance, de diagnostic et d’évaluation du bâti pour accompagner au mieux les processus de décision et de transformation.

 

13 projets ont été retenus pour répondre à ces objectifs. En septembre 2019, le Ministère de la Culture publie un premier bilan par le biais d’une brochure présentant une vue d’ensemble des sujets, des corpus de référence, des méthodes, des partenariats ainsi que des volets pédagogiques et des visées opérationnelles poursuivis par chacun des projets.

C’est ainsi l’occasion pour nous de revenir sur les deux projets portés par notre Unité de recherche AE&CC.

 

Réemploi et conception architecturale, les ressources matérielles, techniques et culturelles d’un territoire comme potentiel de projet soutenable

(Projet en 3ans retenu à la 1ere session, responsable scientifique : Pierre Belli-Riz)

 

Description du projet

Centré sur le réemploi des éléments et matériaux de construction d’un territoire local, ce projet veut apporter une réflexion simultanée sur les processus de conception (tant au niveau pédagogique que professionnel) et sur les processus de production (amélioration des diagnostics et de la valorisation des éléments de réemploi).

Il est organisé autour de 3 axes :

–  diagnostics : état des pratiques actuelles, tests méthodologiques et comparaisons ;

mise en circulation des ressources : mise en relation de l’offre et de la demande (chaine de production, filière, réseaux, plateforme) ;

processus de conception et de mise en œuvre à partir des ressources de réemploi.

Ce projet se propose de créer des outils méthodologiques pour le diagnostic (fiches méthodologiques, grilles d’analyse de la valeur des ressources), un catalogue des ressources locales pour le réemploi, des fiches-exemples de réemploi ainsi que des propositions pour l’amélioration des processus de décision et des cahiers des charges de consultation des entreprises.

Corpus de référence

Ressources situées en priorité sur la ZAC2 Flaubert à Grenoble ou dans l’agglomération grenobloise.

Membres de l’équipe

Pierre Belli-Riz, architecte DPLG, urbaniste, maître de conférences VT3 à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, membre de l’unité de recherche AE&CC4 LABEX
pierre.belli-riz@grenoble.archi.fr   

Dominique Daudon, maître de conférences
à l’Université de Grenoble Alpes

Marie de Guillebon, doctorante à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble / AE&CC

Yannick Sieffert, maître de conférences à
l’Université de Grenoble-Alpes

Partenaires

Association Bellastock (ENSA de Paris-Belleville)

Collectif Rotor (Bruxelles, Belgique)

Grenoble-Alpes Métropole (Métro)

NA ! Architecture (Grenoble)

SEM Innovia (Grenoble)

SPL SAGES (Grenoble)

Université de Grenoble-Alpes, master Génie civil

 

 

 

La modernité tropicale face aux risques sismiques : histoires d’une modernité située et stratégies d’adaptabilité à partir des groupes scolaires d’Ali Tur en Guadeloupe

(Projet sur 2 ans retenu à la 3ème session, responsable scientifique : Sophie Paviol)

 

Description du projet

Ce projet prend acte du « Plan Séisme Antilles » qui fait de la mise en sécurité de la population, et en particulier des enfants, une urgence. Il vise l’adaptation des groupes scolaires construits entre 1930 et 1937 par Ali Tur, pour réduire leur vulnérabilité sismique.

Actuellement, ces édifices sont laissés vacants, du fait du coût des techniques de renforcement parasismique préconisées par les bureaux d’études consultés. Il s’agit donc de proposer des stratégies alternatives pour adapter les groupes scolaires et permettre la mise en sécurité des personnes.

Le projet s’axe autour d’une double approche, par histoire et par l’ingénierie, permettant l’élaboration de diagnostics et d’analyses détaillés des qualités architecturales, urbaines et patrimoniales des groupes scolaires.

Du point de vue opérationnel,  ce projet devrait également permettre l’élaboration d’un premier niveau d’outillage méthodologique à destination des services techniques en charge des opérations de migration des risques sismiques des édifices patrimoniaux construits avant l’apparition des normes de construction parasismique.

Corpus de référence

Groupes scolaires construits dans l’archipel de la Guadeloupe entre 1930 et 1937 par Ali Tur.

Ali Tur, école des Grands Fonds, Le Moule, Guadeloupe

Ali Tur, école des Grands Fonds, Le Moule, Guadeloupe

 

Membre de l’équipe

Sophie Paviol, architecte DPLG, HDR en Histoire de l’art, maître de conférences HCA5 à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, membre de l’unité de recherche AE&CC
paviol.s@grenoble.archi.fr 
Alexandre de la Foye, ingénieur de l’École Centrale de Nantes, docteur en Sciences pour l’ingénieur, architecte, professeur STA6 à l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes, membre de l’UMR MC CNRS AAU 1563, directeur du DPEA7 « Construction parasismique » de 2008 à 2018.
Jean-Christophe Grosso, architecte, maître de conférences STA  à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, membre de l’unité de recherche AE&CC.

 

Partenaires

Direction des Affaires Culturelles de la Guadeloupe, service « Monuments historiques, architecture et musées »

Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de Guadeloupe, pôle « Risques naturels »

 

 

Pour plus d’informations sur le programme pluriannuel de recherche 2016-2020 « Architecture du XXe siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIe siècle », consulter le site du Ministère de la Culture

 

 

  1. École National Supérieure d’Architecture []
  2. Zone d’aménagement concerté []
  3. Ville et Territoire []
  4. Architecture, Environnement et Cultures Constructives []
  5. Histoire et Cultures Architecturales []
  6. Sciences et Techniques pour l’Architecture []
  7. Diplôme Propre aux Écoles d’Architecture []