[PROJET] B2M “Briques, Mortier, Maçonnerie”

La construction en maçonnerie de terre crue est au cœur d’une dynamique forte pour ses intérêts autant environnementaux que logistiques, sociaux et de confort d’usage des bâtiments. Elle continue malgré tout à faire face à différents blocages, en France et à l’international, notamment en lien avec la validation de ses performances mécaniques, au feu et hygrothermiques. Ces blocages sont beaucoup moins techniques que logistiques et financiers, car les essais demandés sont à la fois chers et longs à réaliser.

Afin de lever ces points de blocage, l’ADEME (Agence de la Transition Ecologique) soutient notre projet B2M avec comme objectif principal de mieux caractériser la maçonnerie de terre crue. Ce projet rassemble des experts de la mise en œuvre de la maçonnerie de terre crue, du comportement mécanique, hygrothermique et au feu de la maçonnerie : 2 laboratoires de recherche publics (AE&CC (Sciences Humaines et Sociales) et 3SR (Sciences de l’Ingénieur) de l’Université Grenoble Alpes), 2 centres scientifiques et techniques (le CSTB et le CTMNC) et une association de professionnels de la terre crue (CRAterre). Le projet a débuté en 2023, et s’étend jusqu’à décembre 2026, avec une phase de réalisation des essais en 2024 et 2025.

Ce projet a pour principal objectif de fournir aux professionnels de la construction en terre crue des données techniques directement utilisables et en continuité avec les règles de dimensionnement et de validation des ouvrages en maçonnerie usuelles en Europe (type Eurocodes).

La méthodologie choisie repose sur la réalisation d’essais de caractérisation mécaniques (y compris pour des contextes sismiques), feu et hygrothermiques sur 4 types de maçonnerie représentatives de l’ensemble des solutions rencontrées en France et à l’international : briques moulées, briques extrudées (BTE) et briques de terre comprimée (BTC). La réalisation de ces essais permettra d’analyser la variabilité des performances de la maçonnerie en fonction des terres utilisées et des techniques de production, mais aussi de mieux comprendre les interfaces briques / mortier et leur comportement sous sollicitations mécanique, hydriques et feu, et de travailler à l’adaptation de protocoles d’essais pour prendre en compte les spécificités du matériau terre.

L’ensemble des résultats du projet seront rendus publics et utilisables par tous.


Titre du projet

Brique-Mortier-Maçonnerie

Équipe projet

Arnaud Misse (CRAterre-AE&CC / ENSAG / UGA)
Inès Touzard (CRAterre-AE&CC / ENSAG / UGA)
Audrey Carbonnelle (AE&CC / ENSAG / UGA)
Eugénie Crété (CRAterre association)
Florent Vieux-Champagne (3SR/UGA/CNRS)
Yannick Sieffert (3SR/UGA/CNRS)
Laeticia Bertel (CTMNC)
Pascal Maillard (CTMNC)
Alban Pinel (CSTB)
Pierre Pimienta (CSTB)
José Pestana (CSTB)
Imane Oubrahim (CSTB)
Rémi Bouchie (CSTB)
Pierre-Yves Mertz (CSTB)
Seddik Sakji (CSTB)
Ayman El Haj (CSTB)
Souhil Mazari (CSTB)

Période 

Date de début du projet : janvier 2023
Date de fin du projet : décembre 2026

Organisme financeur 

ADEME dans le cadre de l’appel à projet “Ville durable et bâtiment innovants – soutien à l’innovation dans la construction en matériaux bois, biosourcés et géosourcés” et du financement France 2023

Montant du financement

848 000 €



Citer ce billet
aeccdoc (2023, 1 décembre). [PROJET] B2M “Briques, Mortier, Maçonnerie” Unité de recherche AE&CC. Consulté le 3 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/amw4

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search