Conférence – L’architecture en pisé à Lyon et dans la région

Lyon, une ville en terre ? Entre 1981 et 1983, deux historiennes des formes urbaines et de l’architecture, Dominique Bertin et Anne-Sophie Clémençon réalisent, en collaboration avec l’ethnologue Domar Idrissi, le premier inventaire de l’architecture de terre de la région lyonnaise. Ce travail révèle alors que Lyon est l’une des rares grandes villes européennes construite en pisé de terre dans des proportions aussi importantes et met l’accent sur la notion de « pisé urbain ». Cette présence du pisé reste méconnue car la terre est très souvent cachée par des enduits de façades.

Depuis 2015, Emmanuel Mille, ingénieur-architecte spécialiste du patrimoine en terre formé au laboratoire CRAterre (école d’architecture de Grenoble) fait la synthèse des inventaires existants et coordonne un inventaire participatif, réalisé par le musée des Confluences en partenariat avec le CNRS, l’ENS, le Service Régional de l’Inventaire le laboratoire CRAterre et l’association Patrimoine Aurhalpin. Dans quels quartiers y a-t-il du pisé ? Pour quels types de constructions ? L’objectif est de changer notre regard sur le bâti de la métropole lyonnaise en reconnaissant la présence du pisé.

Conférence d’Anne-Sophie Clémençon, historienne des formes urbaines et de l’architecture, chargée de recherche au CNRS et membre du laboratoire Environnement Ville Société Bio-Géophile à l’ENS de Lyon, et Emmanuel Mille, ingénieur-architecte, spécialiste du patrimoine en terre crue.

Samedi 3 décembre à 15h

Musée Gallo-Romain de Lyon

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Affiche de la conférence sur l episé au Musée Gallo-Romain


Vous aimerez aussi...