[APPEL] Colloque International 2024 « Auguste Perret, 1874-1954 : un anniversaire »

L’année 2024 marque un double anniversaire pour Auguste Perret : le 150e anniversaire de sa naissance en 1874 et le 70e anniversaire de son décès en 1954. La fondation Auguste Perret – Académie des beaux-arts, créée en 2022 par les membres de l’Association Auguste Perret et l’Académie des beaux-arts, souhaitent lui rendre hommage à travers un colloque international qui sera l’occasion de dresser l’actualité des réflexions historiques, patrimoniales et architecturales sur sa pensée et son œuvre.

Consulter l’appel à communication : https://academiedesbeauxarts.wiin.io/fr/applications/appel-a-communications-colloque-auguste-perret-2024?page-section=presentation

Les propositions de communications sont à déposer pour le 15 juin 2024


Date du colloque : 28-29 novembre 2024

Comité scientifique : Joseph Abram, Ana Bela de Araujo, Cédric Avenier, François Botton, Helena Čapková, François Chaslin, Marie Gaimard, Guy Lambert, Bertrand Lemoine, Olivier Lesieutre, Arnaud de Saint Jouan, Maryvonne de Saint Pulgent, Aymeric Zublena.

[J-7 AVANT LA CLÔTURE DE L’APPEL A RÉSUMÉS] Le projet comme terrain de la recherche contributive

La communauté des architectes et, plus largement, de la plupart des métiers de la conception s’interroge depuis longtemps sur le double statut de leur discipline, comme science et comme exercice professionnel. Plusieurs colloques s’y sont intéressés ces dernières années, certains interrogeant plus spécifiquement la place du projet dans la recherche. Le colloque « Le projet comme terrain de la recherche contributive » a pour objet de poursuivre ces réflexions en explorant les dimensions pluridisciplinaires, multi-professionnelles et territorialisées des recherches conduites dans les disciplines de projet. Il continuera à nourrir les échanges sur les relations pratiques-pédagogie-recherche ainsi que les liens entre pratiques professionnelles et recherches.

Date limite de soumission des résumés : 1er mai 2024

[APPEL] Colloque scientifique « Le projet comme terrain de la recherche contributive »

L’unité de recherche AE&CC organise les 9 et 10 décembre 2024 un colloque scientifique portant sur la thématique du projet comme terrain de la recherche contributive.

La communauté des architectes et, plus largement, de la plupart des métiers de la conception s’interroge depuis longtemps sur le double statut de leur discipline, comme science et comme exercice professionnel. Plusieurs colloques s’y sont intéressés ces dernières années, certains interrogeant plus spécifiquement la place du projet dans la recherche. Le colloque « Le projet comme terrain de la recherche contributive » a pour objet de poursuivre ces réflexions en explorant les dimensions pluridisciplinaires, multi-professionnelles et territorialisées des recherches conduites dans les disciplines de projet. Il continuera à nourrir les échanges sur les relations pratiques-pédagogie-recherche ainsi que les liens entre pratiques professionnelles et recherches.

L’appel à proposition s’adresse à toutes les disciplines de design. Il est attendu des propositions décrivant une (des) expérience(s) précise(s) : contexte d’émergence de la recherche, objectifs et résultats de recherches impliquées. Les contributions témoigneront d’expériences de recherche-action, de recherche-projet, recherche par le design ou de recherche-action-formation. Elles montreront la valeur-ajoutée par l’ancrage dans le projet et la dimension contributive (multi-professionnalité, pluri- ou transdisciplinarité, ancrage territorial, …).

Plus d’information sur le colloque

TELECHARGER L’APPEL

Déposer un résumé

 

[CALL] London: Aspects of Change

The King’s Foundation, l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, The Bartlett Planning School – UCL et l’Unité de Recherche AE&CC organisent en juillet 2024 la conférence « London: Aspects of Change: Spatialising London gentrification, 60 years after Ruth Glass ».

La célèbre introduction de Ruth Glass à Londres : Aspects of Change (Glass 1964) présente une vision de la gentrification qui est devenue définitionnelle. La gentrification a été étudiée dans le monde développé et dans le sud global, mais cette conférence de trois jours vise à ramener l’attention sur Londres lieu où a été inventé le terme. Le but est de revenir sur la définition de Ruth Glass et d’examiner le développement actuel de la ville pour détecter les signes des dernières étapes de la gentrification et de la résistance à celle-ci.

Date limite pour la réception des résumés : 2 avril 2024

Plus d’informations : https://ruthglass60.wordpress.com/call-for-papers/

 


 

The King’s Foundation, the Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, The Bartlett Planning School – UCL and the AE&CC Research Unit are organising in July 2024 a conference entitled “London: Aspects of Change: Spatialising London gentrification, 60 years after Ruth Glass”.

Ruth Glass’s famous introduction to London: Aspects of Change (Glass 1964) presented a view of gentrification that has become definitional. Gentrification has been studied in the developed world and the global south, but this three-day conference seeks to bring the focus back to London, where it was coined. The aim is to look back to Ruth Glass’s definition and to examine London’s current development for signs of gentrification’s latest stages, and of the latest manifestations of resistance to gentrification

Deadline for submission of abstracts : 2 April 2024

More information: https://ruthglass60.wordpress.com/call-for-papers/

 J-7 avant la fin de l’appel à résumés pour le colloque TERRA EDUCATION IV 

[FR] TERRA Education IV vise à faire le point sur le changement d’échelle induit par l’augmentation récente de la demande globale en solutions constructives de qualité en terre crue dans de nombreux lieux/pays. A travers 7 thèmes, la conférence a pour objectif de décrypter les mécanismes et/ou les stratégies qui sous-tendent ce phénomène afin de mieux les intégrer dans les programmes de recherche et de formation du réseau de la Chaire UNESCO, et au-delà.

Déposez vos résumés avant le 26 novembre 2023

Plus d’informations sur l’appel


[EN] TERRA Education IV aims to take stock of the change in scale brought about by the recent increase in global demand for quality raw earth building solutions in many places/countries. Through 7 themes, the conference aims to decipher the mechanisms and/or strategies underlying this phenomenon in order to better integrate them into the research and training programmes of the UNESCO Chair network, and beyond.

Submit your abstract before november 26th, 2023. 

More information about the call 

[APPEL] Terra Education IV : Changing Scale | Changer d’échelle | Cambiar de escala

[EN] Since the middle of the last century, efforts have been made to better exploit the potential of earth as a building material. All over the world, interest in earthen architecture is growing, and research centres are multiplying, as are training efforts.

However, the major projects carried out in the 1970s (e.g. “Village terre” in Villefontaine, France ; a social housing and infrastructure programme in Mayotte, etc.) did not become widespread. Their appropriation has often remained at the prototype or demonstrator stage. A situation which is not always easy to decipher. Is it lack of support from public authorities? Lack of interest from professionals? Lack of standards? Inadequacy for widespread use?

The Terra Education IV conference aims to take stock of this phenomenon(s) and to decipher the underlying mechanisms and/or strategies, in order to better integrate them into the research and training programs of the UNESCO Chairs network, and beyond. What actions have been taken and what conditions have been put in place to facilitate the implementation of large-scale projects? What partnerships have been established? What technological developments or construction processes have been developed? What scale of development is most appropriate for the sector (industrial, semi-industrial, artisanal, etc.)? Shouldn’t strategic approaches be systematized, including the complementary activities of research, training, experimentation, support, etc.?

THEMES         

To address these questions, Terra Education IV invites you to contribute under one of 7 themes:

  1. Conservation, rehabilitation and adaptation of heritage
  2. Reverse engineering of local building cultures
  3. Training (programs, professional certification, local ranchoring, etc.)
  4. Partnerships and multidisciplinarity
  5. Production sectors (innovation, production, technological research)
  6. Characterization – Standardization
  7. Strategic approaches : beyond the architectural project, the development project

Deadline submission of abstracts : November 26th, 2023  
To download the Call for abstract 

More information about the submission of abstracts and the conference can be found on the Conference website: https://terraeducation4.sciencesconf.org/

Terra Education IV is the 4th event of its kind, organised under the aegis of the UNESCO Chair “Earthen Architecture, Building Cultures andSustainable Development” and to mark the 40th anniversary of the creation of the post-master’s degree in earthen architecture.


[FR] Depuis le milieu du siècle dernier, des efforts ont été déployés pour mieux valoriser le potentiel de la terre en tant que matériau de construction. Partout dans le monde, l’intérêt pour l’architecture de terre progresse, les centres de recherche se multiplient, ainsi que les efforts de formation.

Cependant, les grands projets réalisés dans les années 1970 (village de la terre à Villefontaine, France ; programmes de logements sociaux et d’infrastructures à Mayotte, etc.) ne se sont pas généralisés. Leur appropriation est souvent restée à l’étape du prototype ou du démonstrateur. Une situation qu’il n’est pas toujours facile de décrypter. Manque de soutien des pouvoirs publics ? Manque d’intérêt des professionnels ? Demande sociale trop limitée ? Absence de normes ? Inadaptation des solutions expérimentées à une diffusion large ?

La conférence Terra Education IV vise à faire le point sur ce(s) phénomène(s) et à en décrypter les mécanismes et/ou stratégies sous-jacentes, afin de mieux les intégrer dans les programmes de recherche et de formation du réseau de la Chaire UNESCO, et au-delà. Quelles actions ont été menées et quelles conditions ont été mises en place pour faciliter la mise en œuvre de grands projets ? Quels partenariats ont été établis ? Quelles évolutions technologiques ou processus constructifs ont été développés ? Quelles échelles de développement de la filière sont les plus adaptées (industriel, semi-industriel, artisanal, …) ? Ne faut-il pas systématiser des approches stratégiques, comprenant des activités complémentaires de recherche, de formation, d’expérimentation, d’accompagnement, etc. ?

THEMES

En réponse à ces questions, Terra Education IV vous invite à participer au travers de 7 thèmes :

  1. Conservation, réhabilitation et adaptation du patrimoine
  2. Rétro-ingénierie des Cultures Constructives locales
  3. Formation (cursus, certification professionnelle, ancrage local, …)
  4. Partenariats et pluridisciplinarité
  5. Filières de production (innovation, production, recherche technologique)
  6. Caractérisation – Normalisation
  7. Approches stratégiques : au-delà du projet architectural, le projet de développement

Date limite de soumission des résumés : 26 novembre 2023
Pour télécharger l’appel à résumé

De plus amples informations sur la soumission des résumés et sur la conférence sont disponibles sur le site web de la conférence : https://terraeducation4.sciencesconf.org/

Terra Education IV est la 4ème édition du genre, organisée sous l‘égide de la Chaire UNESCO « Architecture de terre, cultures constructives et développement durable » et à l’occasion du 40ème anniversaire de la création du diplôme post-master Architecture de terre.


[ES] Desde mediados del siglo pasado, se han realizado esfuerzos para explotar mejor el potencial de la tierra como material de construcción. En todo el mundo crece el interés por la arquitectura de tierra y se multiplican los centros de investigación y los programas de formación.

Sin embargo, los grandes proyectos realizados en los años 70 no se generalizaron. Su apropiación se ha quedado a menudo en la fase de prototipo o de demostrador. Una situación que no siempre es fácil de descifrar. ¿Falta de apoyo de las autoridades públicas? ¿Desinterés de los profesionales? ¿Demanda social limitada? ¿Falta de normas? ¿Soluciones probadas no aptas para un uso generalizado?

La conferencia Terra Education IV pretende hacer balance de este(os) fenómeno(s) y descifrar los mecanismos y/o estrategias subyacentes, con el fin de integrarlos mejor en los programas de investigación y formación de la red de la Cátedra UNESCO, y más allá. ¿Qué acciones se han emprendido y qué condiciones se han establecido para facilitar la realización de grandes proyectos? ¿Qué alianzas son necesarias? ¿Qué avances tecnológicos o procesos de construcción se han desarrollado? ¿Qué escala de desarrollo del sector es la más adecuada (industrial, semiindustrial, artesanal, etc.)? ¿No convendría sistematizar los enfoques estratégicos: investigación complementaria, formación, experimentación, apoyo, etc.?

THEMES

En respuesta a estas preguntas, Terra Education IV le invita a participar en los 7 temas siguientes:

  1. Conservación, rehabilitación y adaptación del patrimonio
  2. Ingeniería inversa de las Culturas Constructivas Locales
  3. Formación (plan de estudios, certificación profesional, arraigo local, etc.)
  4. Asociaciones y multidisciplinariedad
  5. Sectores productivos (innovación, producción, investigación tecnológica)
  6. Caracterización – Normalización
  7. Enfoques estratégicos: más allá del proyecto arquitectónico, el proyecto de desarrollo

Fecha límite para la presentación de resúmenes: 26 de noviembre de 2023 
Para descargar la convocatoria de resúmenes

Encontrará más información sobre el envío de resúmenes y la conferencia en la página web de la conferencia: https://terraeducation4.sciencesconf.org/

Terra Education IV es el cuarto evento de este tipo, organizado bajo los auspicios de la Cátedra UNESCO “Arquitectura de Tierra, Culturas Constructivas y Desarrollo Sostenible” y con motivo del 40 aniversario de la creación del postgrado en arquitectura de tierra.

 

 

Appel à communication 36° CIHA “Matière / Matérialité” (deadline 15 septembre 2023)

Le Comité Français d’Histoire de l’Art (CFHA), l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA) et le Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA) organisent le 36e congrès du Comité International d’Histoire de l’Art qui se tiendra à Lyon du 23 au 28 juin 2024.

Ce congrès réunit tous les quatre ans des chercheurs du monde entier autour d’un thème central de l’histoire de l’art. Le thème sélectionné pour cette édition est la Matière Matérialité. Les chercheurs de toutes les disciplines et de toutes les sphères professionnelles, qu’il s’agisse de chercheurs confirmés ou de jeunes chercheurs, sont invités à présenter leurs contributions dans l’une des 92 sessions réparties en 15 sous-thèmes.

Nous attirons notamment votre attention sur la session Matérialités en situation tropicale / Materiality in tropical context animée par Sophie Paviol et Karam Al-Obaidi.

Résumé de l’appel pour la session Matérialités en situation tropicale / Materiality in tropical context

Qu’en est-il des propriétés, de la réception et de la conservation des matérialités des œuvres d’art et architectures conçues en situation tropicale ? Que peut-il en être aujourd’hui de leurs patrimonialisations au regard d’une pensée décoloniale ?

Les tropiques se caractérisent notamment par des taux d’humidité élevés et des aléas climatiques qui invitent historiens, conservateurs et architectes à regarder avec acuité et sans a priori les matières et matérialités de leurs objets artistiques, artisanaux ou architecturaux. La rapidité avec laquelle le climat tropical peut sembler les dégrader interroge l’attention que nous portons à leurs propriétés, temporalités et fragilités apparentes. Faire l’histoire matérielle de ces œuvres pour en connaître les caractéristiques physiques devrait permettre d’évaluer plus précisément les possibles écarts ce que leurs surfaces peuvent donner à voir et la réalité de leur état de conservation.

Existe-t-il, en particulier au tournant du XXe siècle des matérialités qui pourraient être qualifiées de « tropicales » parce qu’elles présenteraient des propriétés différentes de celles des matériaux dits standards commercialisés après la seconde guerre mondiale ? Cette session propose de mieux comprendre ce que seraient historiquement et géographiquement ces matières et matérialités tropicales : éloignement ou proximité, disponibilité ou rareté, savoir- faire ou technicité, innovation ou cadre normatif. Comment ont-elles initié — avec la modernisation et la modernité — des perceptions différentes de la vulnérabilité face aux aléas climatiques ? Pourquoi certains de leurs objets requerraient-ils des campagnes spécifiques de soin ou d’entretien ? N’y a-t-il pas à apprendre des situations tropicales (milieux environnementaux, culturels et cultuels) des conditions de conservation autres que celles de la logique occidentale ?

Les œuvres produites en situation tropicale appellent à l’écriture d’histoires à la fois matérielles, politiques et mémorielles. A quelles conditions et à partir de quels critères peut- on reconnaître et s’approprier aujourd’hui des matérialités mises en œuvre en situation coloniale ? Par qui ces patrimoines peuvent-ils être revendiqués ? Quelles sont au XXIe siècle les catégories qui font sens pour les habitants des basses latitudes ?

Les contributions pourront aussi mettre en discussion les caractères réalistes ou fictionnels (exotiques) de l’iconographie des matérialités tropicales. Elles pourront interroger les manières dont sont représentées, à différentes périodes et par différents mediums, les immatérialités inhérentes aux régions tropicales : confort thermique, luminosité, évapotranspiration….

Les chercheurs sont invités à privilégier les œuvres d’art, d’artisanat et d’architectures du XXe siècle ; tout en pouvant ouvrir à d’autres périodisations.

Les propositions de communications sont à soumettre en anglais ou en français avant le 15 septembre 2023.

Plus de détails sur l’appel à communication sur le site du congrès : https://www.cihalyon2024.fr/fr/appel-a-communications

CALL / The UK New Towns in the face of Health, Housing and Climate Challenges

A new Special issue of the “Journal of Urbanism : International Research on Placemaking and Urban Sustainability” is now OPEN FOR SUBMISSION on :

𝗧𝗵𝗲 𝗨𝗞 𝗡𝗲𝘄 𝗧𝗼𝘄𝗻𝘀 𝗶𝗻 𝘁𝗵𝗲 𝗳𝗮𝗰𝗲 𝗼𝗳 𝗛𝗲𝗮𝗹𝘁𝗵, 𝗛𝗼𝘂𝘀𝗶𝗻𝗴 𝗮𝗻𝗱 𝗖𝗹𝗶𝗺𝗮𝘁𝗲 𝗖𝗵𝗮𝗹𝗹𝗲𝗻𝗴𝗲𝘀

The special issue editors welcome papers that could focus on, for instance:

  • The housing crisis and UK New Towns;
  • Health questions, healthy living and UK New Towns;
  • The evolution of New Town planning principles in the face of modern sustainability- related challenges;
  • The expansion or regeneration of New Towns;
  • Dealing with the New Towns legacy in the four nations in the face of modern challenges

𝗦𝗽𝗲𝗰𝗶𝗮𝗹 𝗜𝘀𝘀𝘂𝗲 𝗘𝗱𝗶𝘁𝗼𝗿(𝘀)
David Fée, Sorbonne Nouvelle
Stéphane Sadoux, École Nationale Supérieure d’architecture de Grenoble

𝗠𝗮𝗻𝘂𝘀𝗰𝗿𝗶𝗽𝘁 𝗱𝗲𝗮𝗱𝗹𝗶𝗻𝗲
31 December 2023

Appel à participation / Festival Versus+

Les partenaires du projet européen Versus Plus heritage for people lancent un appel à participation dans le cadre du concours et de l’exposition « Art and Crafts for the Future of Tradition » qui aura lieu à Formentera du 23 au 29 mars 2023.

Cet appel s’adresse à tous artistes et artisans dont le travail allie art et tradition (culture locale, matériaux et techniques locaux, architecture traditionnelle et vernaculaire, rapport au lieu, valeurs de la tradition pour le monde contemporain).

Vous souhaitez participer au concours et à l’exposition ? Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 mars : https://versus-people.webs.upv.es/call/

Call for abstracts : Nile’s Earth International Conference

Earth, as a building material, played an important role in making possible the development of the ancient kingdoms along the Nile Valley from its earliest periods. However, this outstanding earthen heritage remains poorly known, while its resulting archaeological assets are increasingly threatened due to neglect, human activities, as well as by climatic and ecological changes (e.g., heavy rains, dam construction, extension of cultivation areas, soil salinisation), etc.

The hypothesis of the ANR Nile’s Earth project is that specific solutions are needed to effectively preserve and protect this heritage. Its aim is to explore the potential of multidisciplinary approaches for a better identification and knowledge of these earthen archaeological remains, the assessment of their state of conservation, and the definition of adapted and sustainable conservation methods and techniques. The assumption is that, to be relevant, conservation protocols must rely on a thorough knowledge of ancient building techniques and materials, as well as the original building culture.

Continuer la lecture de « Call for abstracts : Nile’s Earth International Conference »

Post-doctorat: appel à candidature

Post-doctorat

Ce travail de post-doctorat s’inscrit dans le cadre du projet CDP LIFE financé par l’Idex UGA (80% du temps de travail).

*L’objectif de ce projet est d’optimiser les trajectoires de santé en comprenant et en intégrant l’impact du style de vie, de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement socio-économique. Plus de 50% de la population âgée de plus de 50 ans souffre d’au moins deux maladies chroniques (« multimorbidité »). L’agrégation au cours de la vie de ces maladies chroniques dessine des trajectoires de santé originales, modulées par des déterminants environnementaux et socio-économiques. Le projet LIFE intègre l’impact de ces modulateurs des trajectoires de santé pour comprendre de manière innovante les transitions conduisant de la multimorbidité au cancer.

Le travail demandé portera sur :
– La collecte et compilation de données environnementales et urbaines à l’échelle de la métropole grenobloise
– La caractérisation des différents types d’espaces urbains en fonction de leurs caractéristiques physiques afin de les confronter aux statistiques médicales
– La cartographie raisonnée de différents secteurs
– La participation à l’élaboration d’un état de l’art sur les questions de santé dans l’environnement urbain.

Les 20% du temps de travail restants seront consacrés au projet Garden Cities for the 21st Century.

Prenant acte du retour du modèle des garden cities outre-Manche, ce programme de recherche porté et financé par le LabEx AE&CC a pour objectif d’interroger les raisons qui expliquent la mobilisation contemporaine de ce précédent daté de la fin du 19ème siècle. Il s’agit en particulier de questionner la capacité du modèle à apporter des réponses à la crise du logement et à contribuer à la transition énergétique. Le travail demandé portera sur la réalisation d’une série de cartes historiques des garden cities de Letchworth et Welwyn.

Compétences requises
– Formation de troisième cycle avec doctorat dans l’une des disciplines suivantes : géographie / aménagement / urbanisme / architecture
– Parfaite maîtrise des langues française et anglaise, nécessaire pour le travail sur les différents corpus scientifiques et pour la communication avec les partenaires internationaux.
– Très bonne maîtrise des outils des systèmes d’information géographiques (en particulier QGIS) et les outils de DAO (en particulier Adobe Photoshop, Illustrator et InDesign).
– Capacités d’analyse, de synthèse et de rédaction
– Capacités organisationnelles (organisation administrative, gestion de projet…)
– Capacité à travailler dans un environnement collaboratif (local et transnational)
– Autonomie et sens de l’initiative

Cadre
Le chercheur travaillera au Laboratoire Cultures Constructives au sein de l’Unité de Recherche (LabEx) Architecture, Environnement & Cultures Constructives.
Son travail se développera en étroite collaboration avec les chercheurs AE&CC impliqués dans le CDP LIFE, ainsi qu’avec les autres laboratoires et partenaires impliqués dans ce projet.

Base de rémunération à plein-temps (100%) :
Rémunération nette mensuelle : 2 000 €, selon expérience et profil

Durée du contrat : 12 mois, à partir du début juillet 2017

Date limite de candidature: le 20 juin 2017

Appel d'offre

 

 

 

 

 

 

Journal of urbanism: call for papers

Appel à contribution - Journal of urbanism

Planners, urban designers and other professionals involved in place-making have for a number of years been practicing in the face of a wide range of environmental, social and economic issues, many of which are regularly referred to as “unprecedented” – climate change, the housing crisis, urban sprawl to name but a few.

This special issue of the Journal of Urbanism seeks to address the use of precedents in contemporary design theory, practice and education in a context of supposed unprecedented change and challenges.

It is well-known that the use of precedents in the design process is widespread and that precedents are a key component of designers’ knowledge. In a letter written in 1986 for the Harvard Architectural Review, Colin Rowe famously claimed: “I can never begin to understand how it is possible to attack or to question the use of precedent. Indeed, I am not able to comprehend how anyone can begin to act (let alone to think) without resorting to precedent”.

Planners and urban designers alike often look for inspiration in prior ideas, projects, plans and practices, not least because these precedents are believed to have been successful in the past. Precedents are sometimes copied, but they are most often used a starting point: as part of the problem-solving process, designers are expected to enrich precedents, thereby generating new ones, to which subsequent designs will most likely refer to. However, when a new situation arises, the range of available precedents is narrower. The extent to which a given precedent may contribute to addressing current unprecedented issues may therefore be questioned. This is not to say that precedents should no longer be used, rather it implies that the way in which they are used may be subject to greater scrutiny.

Possible paper topics include:

  • Contributions to advancing precedent theory in urban planning and design, particularly in the face of unprecedented contexts and uncertainty
  • Case studies of precedent use in which uncertainty has been fed into the design process
  • Analysis methods for precedents, in particular those using diagrams
  • The reinterpretation and transformation of precedents to cater for unprecedented situations • Challenges to the use of precedents in design theory, practice and education
  • Transdisciplinary approaches to the use of precedents
  • The use of precedents in recent new urbanism projects
  • The use of precedents in the design studio

The journal welcomes papers from multiple geographies, perspectives and scales, with various methodological approaches. It encourages papers that investigate the use of precedents in an era of unprecedented change from different angles, including theory, application, practice implications and education.

Guide for authors

To submit your paper, please click on the following link: https://mc.manuscriptcentral.com/rjou

On the “Details and comments” page, check “yes” under “Is the manuscript a candidate for a special issue?” In the box, enter “Unprecedented” as the special issue title. The review process typically takes 4-6 months.

We insist on high quality peer review and strive for a minimum of three reviews for each paper.

Submissions due: Friday 26th January 2018

Contacts:

  • Stéphane Sadoux
    courriel : sadoux [dot] s [at] grenoble [dot] archi [dot] fr
  • Anne Coste
    courriel : coste [dot] a [at] grenoble [dot] archi [dot] fr

 

« Unprecedented », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 04 mai 2017, http://calenda.org/403888

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search