[FORMATION DOCTORANTS] Immersion/Devenir étranger

La formation à destination des doctorants intitulée « Immersion/Devenir étranger : spatialiser les ressources locales pour les instaurer comme connaissance  » aura lieu les 19 et 20 juin à l’ENSAG.

Objectifs de la formation :
Le terrain, au-delà de constituer un lieu d’application de théories élaborées ou des méthodologies éprouvées, est le lieu de production de connaissances mobilisables pour élargir ou infléchir, non seulement les hypothèses mais aussi les problématiques. Le renouvellement des outils et méthodes de cette production est l’une des conditions de l’élargissement des connaissances produites.

Le module proposé veut rendre accessible les outils du domaine de l’architecture à d’autres disciplines, par la mobilisation des modalités de spatialisation qui ont capacité à rendre visible une multitude d’informations contenues dans le terrain, de manière privilégiée dans les espaces ouverts où la vie se déploie individuellement et socialement.

Méthode pédagogique :
Partant du postulat que les sciences sociales sont des sciences expérimentales, les outils de spatialisation vont être mis en œuvre pour un travail de terrain organisé par groupe d’étudiants de disciplines différentes.

Chaque groupe va travailler à fabriquer un récit problématisé qui va se constituer en chapitres, en accord avec le sujet de thèse de chacun des doctorants du groupe. Ce récit va s’appuyer sur les différents travaux de recherche et d’outils qui seront présentés par les enseignants ainsi que sur les connaissances produites à partir du terrain. Ce récit va lui-même être une forme de connaissance, de ce qui est en acte et en puissance sur le terrain.
Il s’agira, plus précisément, de voir et de rendre visibles : les usages, les traces d’usage et d’histoire, les traces de passage, les signes d’une immatérialité ou de la matérialisation temporaire et les relations et systèmes : liens, articulations, connexions.

Équipe pédagogique :
– Cankat Aysegül, HDR géographie et aménagement de l’espace, Professeure
– Mama Awal Halimatou, Docteur en architecture, Maître de conférences
– Baptiste Haour , architecte, doctorant
– Cyril Coste, architecte, association
– Lucie Grau Perrier, architecte association GRAU
– Frédéric Dellinger, paysagiste, Maître de conférences

[PEDAGOGIE] Nomade shelter – Design/build 2020-2021

Pendant les confinements successifs de la pandémie de Covid 19, les ruptures de la chaîne d’approvisionnement ont pratiquement arrêté la construction et révélé les fragilités extrêmes du marché mondial des produits de construction industriels.

Le projet de construction de 2 abris nomades sur le plateau du Vercors proposé aux étudiants du Designbuild Lab 2020-2021 cherchait à démontrer la durabilité culturelle, économique et environnementale inhérente aux matériaux de construction naturels, bio-sourcés et géo-sourcés, d’origine locale et simplement transformés.

À l’instar de l'”Essai sur l’architecture” de Marc-Antoine Laugier (1755), ce projet est une sorte de “cabane primitive” qui revient aux principes fondamentaux afin de démontrer d’autres avenirs possibles.

Le projet en vidéo ici 

[STAGE MENTION RECHERCHE] État de l’art de l’architecture du XXe siècle en situation tropicale : une aventure d’introduction à la recherche 

Du 5 juin au 22 juillet 2023, j’ai eu le privilège d’entreprendre un stage d’introduction à la recherche en architecture sous la direction de Sophie Paviol. Cette initiative, proposée par l’École Nationale d’Architecture de Grenoble en collaboration avec l’Université Grenoble Alpes, a offert des stages d’excellence à des étudiants de deuxième année de licence afin de les familiariser avec le domaine de la recherche. Ce stage au sein du laboratoire « Cultures Constructives » de l’unité AE&CC avait pour objectif l’exploration des écrits récents sur les architectures du XXe siècle dans les environnements tropicaux.

Un Objectif de Recherche Ambitieux

L’objectif de ce stage était de contribuer à l’élaboration de cet état de l’art à partir du recensement, de la lecture et de l’analyse des publications sur les architectures tropicales du début du XXe siècle. Ce faisant, il visait à cataloguer méticuleusement les différentes illustrations et projets présentés dans ces sources. À une époque marquée par une attention croissante portée aux défis posés par les climats tropicaux, ce stage de recherche m’a permis de commencer à interroger les subtilités de l’évolution de l’architecture du XXe siècle dans les régions caractérisées par ces conditions.

Collaboration et Découvertes

Pendant ce stage, j’ai eu l’occasion de travailler en équipe avec Alison Maugueret, étudiante en Master « Aedification, Grands Territoires, Villes » et Claire Prévot, architecte, doctorante AE&CC dont la thèse porte sur l’habitat à La Réunion. La première étape consistait à nous répartir les différents ouvrages. Après chaque lecture, il était de notre responsabilité de créer une fiche récapitulative sur la publication, comportant un bref aperçu du contenu, les principaux architectes impliqués dans les projets, les illustrations (schémas, plans, coupes, photos) et les citations marquantes. D’un article à l’autre, les thèmes récurrents étaient l’hygiène, la salubrité, la lutte contre les maladies tropicales, l’attitude coloniale et les regards portés aujourd’hui sur ces architectures. Nous avons découvert des architectes que nous ne connaissions pas et qui ont apporté des contributions significatives à l’architecture tropicale.

Cette base de données est maintenant consultable par les étudiants de master, les jeunes chercheurs en thèse de doctorat et les enseignants-chercheurs dont les travaux interrogent l’architecture en milieu tropical.

Et après ?

Ce stage de recherche m’a offert l’opportunité d’explorer les rouages du monde de la recherche en architecture. Cette participation aux discussions et travaux en cours de l’équipe m’a mis de saisir l’importance cruciale de la recherche dans l’évolution de l’architecture. Elle stimule l’innovation, élargit nos horizons et nous incite à repenser notre approche de la construction. Ainsi, cette expérience m’a profondément inspirée et m’a convaincue de persévérer dans cette voie. Mon intérêt pour la recherche s’est accru et je suis déterminée à explorer davantage ce domaine passionnant. Je considère désormais la recherche en architecture comme une voie à suivre et j’aspire à contribuer à l’évolution de ce domaine dynamique.

Bibliographie

ANDERSON, Sean, 2017. Modern architecture and its representation in colonial Eritrea: an invisible colony, 1890-1941 [en ligne]. London : Routledge. 312 p. Disponible sur : < http://www.vlebooks.com/vleweb/product/openreader?id=Liverpool&isbn=9781317094784 >  (consulté le 22 mars 2024). ISBN 978-1-317-09478-4.
 
ANDERSON, Warwick, 2021. « Decolonizing the Foundation of Tropical Architecture ». In : ABE Journal. Architecture beyond Europe [en ligne]. 26 mars 2021. n° 18. DOI 10.4000/abe.9215. Disponible sur : < https://journals.openedition.org/abe/9215 >  (consulté le 22 mars 2024).
 
CASTAÑER, David, 2020. « Du jardin à La Jungla : La Havane, 42 calle Panorama. Représentations du jardin et de la nature dans l’oeuvre de Wifredo Lam ». In : Intermédialités : histoire et théorie des arts, des lettres et des techniques / Intermediality: History and Theory of the Arts, Literature and Technologies [en ligne]. 2020. n° 35. DOI 10.7202/1076372ar. Disponible sur : < https://www.erudit.org/fr/revues/im/2020-n35-im05945/1076372ar/ >  (consulté le 22 mars 2024).
 
CHANG, Jiat-Hwee, KING, Anthony D., 2011. « Towards a genealogy of tropical architecture: Historical fragments of power-knowledge, built environment and climate in the British colonial territories ». In : Singapore Journal of Tropical Geography. 2011. Vol. 32, n° 3, p. 283‑300. DOI 10.1111/j.1467-9493.2011.00434.x.
 
D’ALESSANDRO, Cristina, 2006. « Montrer l’ailleurs africain : les géographes africanistes et l’iconographie photographique ». In : L’Information géographique. 2006. Vol. 70, n° 3, p. 72‑86. DOI 10.3917/lig.703.0072.
 
DREW, Jane, FRY, Maxwell, 2014. Village housing in the tropics [en ligne]. London : Routledge. 134 p. Coll. Studies in international planning history series. Disponible sur : < https://books.bk.tudelft.nl/press/catalog/view/713/823/751 >  (consulté le 22 mars 2024). ISBN 978-0-415-64507-2.
 
DULUCQ, Sophie, NIEFTAGODIEN, Noor, REY, Mathieu, 2021. « Cultures urbaines en Afrique australe ». In : Revue d’histoire contemporaine de l’Afrique. 1 octobre 2021. n° 2, p. 1‑17. DOI 10.51185/journals/rhca.2021.e549.
 
GUBLER, Jacques, 1982. « Architecture et colonialisme : safari historique ». In : Architecture & Comportement. 1982. n° 2, p. 69‑90.
 
ISLAM, Muhaiminul, MUNTASIR, Hasan, 2020. « Tropicality of Colonial Heritage Buildings in a Deltaic Landscape: British Colonial Architecture in Khulna ». In : eTropic: electronic journal of studies in the Tropics. 21 décembre 2020. Vol. 19, n° 2, p. 72‑96. DOI 10.25120/etropic.19.2.2020.3762.
 
JACKSON, Iain, OPPONG, Rexford Assasie, 2014. « The planning of late colonial village housing in the tropics: Tema Manhean, Ghana ». In : Planning Perspectives. 2 octobre 2014. Vol. 29, n° 4, p. 475‑499. DOI 10.1080/02665433.2013.829753.
 
JAHN KASSIM, Shireen, MOHD NAWAWI, Norwina, IBRAHIM, Mansor (dir.), 2018. Modernity, Nation and Urban-Architectural Form: The Dynamics and Dialectics of National Identity vs Regionalism in a Tropical City [en ligne]. Cham : Springer International Publishing. 264 p. Disponible sur : < http://link.springer.com/10.1007/978-3-319-66131-5 >  (consulté le 22 mars 2024). ISBN 978-3-319-66131-5.
 
JAMES-CHAKRABORTY, Kathleen, 2014. « Beyond postcolonialism: New directions for the history of nonwestern architecture ». In : Frontiers of Architectural Research. 1 mars 2014. Vol. 3, n° 1, p. 1‑9. DOI 10.1016/j.foar.2013.10.001.
 
JAMES-CHAKRABORTY, Kathleen, 2021. « Postcolonial Thought and the Emergence of Global Architectural Histories ». In : Oxford Research Encyclopedia of Literature [en ligne]. [S.l.] : [s.n.]. Disponible sur : < https://oxfordre.com/literature/display/10.1093/acrefore/9780190201098.001.0001/acrefore-9780190201098-e-1282 >  (consulté le 22 mars 2024). ISBN 978-0-19-020109-8.
 
LASSAVE, Pierre, 2019. « Souleymane Bachir Diagne, Jean-Loup Amselle, En quête d’Afrique(s). Universalisme et pensée décoloniale ». In : Archives de sciences sociales des religions. 5 décembre 2019. n° 188, p. 308‑310. DOI 10.4000/assr.48811.
 
LASSI, Étienne-Marie, 2020. « L’Éden dans le discours postcolonial : rencontres interculturelles et imaginaires du lieu idéal dans Le dernier gardien de l’arbre de Jean-Roger Essomba ». In : Intermédialités : histoire et théorie des arts, des lettres et des techniques / Intermediality: History and Theory of the Arts, Literature and Technologies [en ligne]. 2020. n° 35. DOI 10.7202/1076378ar. Disponible sur : < https://www.erudit.org/fr/revues/im/2020-n35-im05945/1076378ar/ >  (consulté le 22 mars 2024).
 
MOHOA, 2022. Modern Heritage in the Anthropocene Global Symposium,  26-28 October 2022 [en ligne]. London : MoHoA, Bartlett School of Architecture. 119 p. Disponible sur : < https://www.ucl.ac.uk/bartlett/architecture/sites/bartlett_architecture/files/book_of_abstracts.pdf >  (consulté le 22 mars 2024).
 
ROSS, Corey, 2017. Ecology and Power in the Age of Empire: Europe and the Transformation of the Tropical World [en ligne]. Oxford : Oxford University Press. ‎496 p. Disponible sur : < https://academic.oup.com/book/3156 >  (consulté le 22 mars 2024). ISBN 978-0-19-182990-1.
 
ROUX, Hannah Le, 2004. « Building on the boundary — modern architecture in the tropics ». In : Social Identities. 1 juillet 2004. Vol. 10, n° 4, p. 439‑453. DOI 10.1080/1350463042000258889.
 
WOUDSTRA, Rixt (Rixt Laurien), 2020. Planning the « Multiracial City » : architecture, decolonization and the design of stability in British Africa (1945-1957) [en ligne]. PhD Thesis. Massachusetts : Massachusetts Institute of Technology. Disponible sur : < https://dspace.mit.edu/handle/1721.1/138587 >  (consulté le 22 mars 2024).

 

[APPEL A CANDIDATURES] Post-master « Architecture de terre »

[FR] Les inscriptions en DSA « Architecture de terre, cultures constructives et développement durable » pour la session 2024-2026 sont ouvertes jusqu’au 28 février 2024. Ce DSA est une formation post-master valorisée par un diplôme de spécialisation et d’approfondissement (DSA) en architecture, habilité par le ministère de la Culture et délivré par l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble.

Il a pour objectif de répondre à la demande sociale internationale dans les domaines relatifs aux métiers de l’architecture de terre et plus particulièrement dans les domaines suivants :

  • les fondements scientifiques et techniques de l’architecture de terre et de ses savoirs et savoir-faire millénaires : matière première, matériaux, éléments, structure, systèmes constructifs, architecture
  • la conservation et gestion durable des patrimoines architecturaux, archéologiques et historiques
  • la recherche scientifique fondamentale sur le matériau
  • la recherche & développement en innovation constructive
  • l’approche contemporaine de l’architecture et l’équilibre environnemental social et économique
  • l’habitat économique dans une perspective de développement local durable
  • la formation universitaire et professionnelle sur l’architecture de terre
  • la formation à la recherche dans le domaine, dans la perspective doctorale

_____

[EN] Registration for the DSA “Earthen Architecture, Constructive Cultures and Sustainable Development” for the 2024-2026 session is open until February 28, 2024. This DSA is a post-master training enhanced by a diploma of specialization and deepening (DSA) in architecture, authorized by the Ministry of Culture and delivered by the Grenoble School of Architecture.

Its aims to respond to international social demand in areas relating to earth architecture professions and more particularly in the following areas:

  • the scientific and technical foundations of earthen architecture and its age-old knowledge and know-how: raw materials, materials, elements, structure, constructive systems, architecture
  • conservation and sustainable management of architectural, archaeological and historical heritage
  • fundamental scientific research on the material
  • research & development in constructive innovation
  • the contemporary approach to architecture and environmental, social and economic balance
  • economic housing from a perspective of sustainable local development
  • university and professional training in earthen architecture
  • research training in the field, from a doctoral perspective

 


Plus d’informations | More information

Procédure d’admission | Admission procedure

Formulaire de candidature | Application form

21° Festival Grains d’Isère : Workshop 𝐡𝐚𝐛𝐢𝐓𝐄𝐑.𝐑𝐄𝐡𝐚𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭𝐞𝐫

Étudiants, enseignants, professionnels : venez expérimenter la matière terre du 22 au 26 mai 2023 lors du Workshop 𝐡𝐚𝐛𝐢𝐓𝐄𝐑.𝐑𝐄𝐡𝐚𝐛𝐢𝐥𝐢𝐭𝐞𝐫 !

Ce workshop, organisé dans le cadre du 21° Festival Grains d’Isère, sera l’occasion d’explorer la matière terre et son utilisation en tant que matériau dans le bâtiment afin de trouver des réponses constructives à faible impact carbone face à l’urgence climatique.

À travers différents ateliers pratiques encadrés par des formateurs et des formatrices d’AE&CC-ENSAG, CRAterre et des professionnel.les de l’AsTerre, des Compagnons du devoir, vous vous initierez à différentes techniques de construction en terre crue. En plus du plaisir de découvrir le panel des solutions constructives qu’offre la terre crue, vous pourrez ainsi dialoguer et débattre sur les multiples atouts de ce matériau utilisé depuis 11000 ans sur tous les continents.

Au programme

Ateliers pratiques

I – HABITAT/ HABITER
Avec Sébastien MORISET, architecte, CRAterre/AE&CC-ENSAG et les étudiants du DSA-Terre de l’ENSAG
Cet atelier vous invite à mettre les mains dans la terre pour appréhender physiquement les multiples usages du matériau en architecture. Dans le cadre de la construction de prototypes conçus par les étudiants du DSA « Architecture de terre, cultures constructives et développement durable » de l’ENSAG, vous pourrez mettre la terre en œuvre sous différentes formes.


II – PIERRE-TERRE
Avec Alexandre DOULINE, pilote de chantier, Misereor, CRAterre, AsTerre, et les Compagnons du devoir, maçons tailleurs de pierre
L’atelier pierre-terre invite à découvrir les techniques de construction associant la dureté de la pierre à la souplesse de la terre : en intégrant des détails constructifs en pierre pour
renforcer des murs en terre ou, en utilisant la terre comme mortier pour maçonner des murs en pierre.


III – COBBAUGE
Avec François STREIFF, architecte, Parc Naturel Régional des Marais du Cotentin et du Bessin
Préparation des mélanges et réalisation de levée de bauge afin de former un mur isolant en Bauge allégée, à faible impact environnemental, traitement de surface par tricage.

Ateliers pédagogiques et scientifiques

ATELIERS ELEMENTERRE

Avec Alba RIVERO OLMOS, +Terre, Atelier Architecture & Arts
Les ateliers ElémenTerre font découvrir au participant les propriétés de la matière terre pour comprendre pourquoi et comment il est possible de construire en terre. Il s’agit de
mettre les mains à la terre, comme mettre les mains à la pâte, pour offrir des moments d’expérimentation et de compréhension afin de mieux s’ouvrir à la création et à l’innovation.

Informations pratiques

Dates : Du 22 au 26 mai 2023
Lieu : Les Grands Ateliers, Villefontaine (38)
Programme complet
Inscription jusqu’au 12 mai 2023 ici
Tarif/ personne/5 jours : 150€

2nd International Course on the Conservation of Earthen Architecture

Le bilan du second « International Course on the Conservation of Earthen Architecture » organisé par le Getty Conservation Institute en partenariat avec le Département de la Culture et du Toursime d’Abu Dhabi est en ligne : https://www.getty.edu/news/international-course-on-the-conservation-of-earthen-architecture-2022/

A cette occasion, 20 étudiants originaires de différents pays du monde ont eu l’opportunité de travailler sur la ville oasis Al Ain (Émirats arabes unis) et de Nizwa (Oman) comme laboratoire en plein air pour apprendre les méthodes et pratiques de préservation des bâtiments en terre et des sites archéologiques.

En plus des ateliers pratiques, Wilfredo Carazas Aedo est également intervenu auprès des étudiants afin de leur enseigner les interrelations entre la terre, l’eau et l’air et afin de les aider à déterminer les techniques de construction appropriées en fonction de la composition du sol.

Appel à participation / Festival Versus+

Les partenaires du projet européen Versus Plus heritage for people lancent un appel à participation dans le cadre du concours et de l’exposition « Art and Crafts for the Future of Tradition » qui aura lieu à Formentera du 23 au 29 mars 2023.

Cet appel s’adresse à tous artistes et artisans dont le travail allie art et tradition (culture locale, matériaux et techniques locaux, architecture traditionnelle et vernaculaire, rapport au lieu, valeurs de la tradition pour le monde contemporain).

Vous souhaitez participer au concours et à l’exposition ? Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 10 mars : https://versus-people.webs.upv.es/call/

Rencontre / UrbaSen et la Fédération sénégalaise des Habitants : médaille d’or du World Habitat Award 2022

Dans le cadre du DSA Architecture de terre, l’équipe CRAterre vous invite à assister à la rencontre “UrbaSen et la Fédération sénégalaise des Habitants : médaille d’or du World Habitat Award 2022” le 27 février de 12h30 à 14h.
 
 
UrbaSen est une ONG sénégalaise, composée de professionnels de l’urbain. Elle accompagne la Fédération Sénégalaise des Habitants (FSH), organisation communautaire qui porte la voix de près de 15.000 habitant.es des quartiers précaires du Sénégal. Exclus du système bancaire, ces habitants sont confrontés à l’insécurité foncière, aux inondations, à l’insuffisance des services urbains. Grâce au système d’épargne mutuelle de la FSH, ils améliorent leur habitat et augmentent leur capacité d’agir au niveau local.
C’est ce mode d’intervention que la médaille d’or du prix World Habitat est venue récompenser en janvier 2023.
 
Papa Ameth Keita, coordinateur d’urbaSEN, présentera cette démarche, en présence de Bénédicte Hinschberger, représentante d’Urbamonde France, qui appuie depuis l’Europe les projets menés au Sénégal et la mise en réseau avec d’autres acteurs internationaux.
 

Workshop QUATORZE & Aedification, Grands Territoires, Villes (ENSAG-UGA)

Les étudiants du parcours de Master « AEdification, Grands Territoires, Villes » (Master 2, Semestre1) ont participé du 24 au 26 novembre 2021 à un Workshop organisé par l’unité de recherche AE&CC et QUATORZE_Architecture solidaire et sociale aux Grands Ateliers.

Présentation du workshop

[ÊTRE] DE PASSAGE, LES TEMPS ET LES TEMPORALITÉS
le sud grenoblois comme territoire d’accueil et de fabrique de transitions

Il s’agit d’une action pédagogique où l’expérimentation et la fabrication se situent comme modalités fondamentales de l’enseignement du projet.

La question des temporalité – réversibilité – habitabilité est la problématique qui organise l’enseignement du projet au premier semestre du master 2 du parcours Aedification, Grands Territoires, Villes. Dans ce cadre, l’équipe enseignante fait appel aux compétences spécifiques des membres de Quatorze, Architecture solidaire et sociale. Cette rencontre permettra de proposer aux étudiants au premier semestre du M2 “un moment de fabrication” dans les Grands Ateliers, où l’expérimentation ne se matérialisera pas uniquement par celle de « la construction d’un dispositif fini » mais par la fabrication d’une structure qui pourra accueillir les constructions, par la matérialisation des systèmes habités, des processus d’installation et d’organisation, de la co-existence/co-habitation, ou encore par la construction des modalités d’articulation (de différents types et à différentes échelles).

Les situations d’urgence, de plus en plus récurrentes/généralisées, amènent les architectes à se questionner sur la manière d’agir avec qualité rapidement et celle d’anticiper et d’accompagner le temps long de l’installation humaine et de la vie. Il s’agit en effet de créer les conditions de la bonne installation, même pour des temps très courts.

L’expérimentation aux Grands Ateliers avec les architectes de Quatorze s’inscrit dans cette obligation de renouvellement.

Galerie d’images

Workshop organisé en partenariat avec :

L’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARCHITECTURE DE GRENOBLEEPE UGA
Unité de recherche  (LaBex) AE&CC

Parcours de Master « AEdification, Grands Territoires, Villes », Master2, Semestre1
Aysegül CANKAT, Professeure, Architecte DPLG, HDR, Chercheure AE&CC
Halimatou MAMA-AWAL, Maîtresse de Conférences, Architecte ADE, Docteure, Chercheure AE&CC

QUATORZE_Architecture solidaire et sociale  
Nancy OTTAVIANO, architecte, Docteure en urbanisme et aménagement
Zofia BASISTA, architecte

LES GRANDS ATELIERS
96 Boulevard de Villefontaine,
38090 Villefontaine

Le partenariat UISEK arquitectura / ENSAG : la confrontation à l’autre, à un ailleurs. Une richesse partagée.

Dans l’objectif d’initier un partenariat scientifique et pédagogique entre l’ENSAG et l’UISEK arquitectura, sur les questions de processus projectuel, d’habitat et d’aléa-risque, les professeurs Aysegul Cankat, Julie Martin et Martin Nouaille ont réalisés en mai 2019 des missions en Equateur financées par l’Unité de recherche AE&CC et l’UISEK.

Ces missions se sont concluent par la signature d’une convention cadre qui a permis la mise en place d’échanges d’étudiants et d’enseignants, le montage d’enseignements partagés ainsi que la possibilité de proposer des projets de recherche en collaboration. Cela a notamment donné lieu à un exercice transversal, les étudiants du parcours Aedification Grands Territoires Villes de l’ENSAG travaillant sur leurs PFE sur Quito et les étudiants de l’UISEK faisant leur atelier d’architecture de dernière année sur Grenoble.

 

Afin de valoriser ce partenariat et les travaux qui en ont découlé, Julie Martin a réalisé un zoom autour de cette expérience qui a été exposé en septembre 2021 à l’ENSAG aux côtés des PFE des étudiants.

Nous sommes aujourd’hui heureux de pouvoir diffuser plus largement ce zoom montrant la richesse des échanges ayant découlé de ce partenariat.

 


Télécharger l’exposition : https://ia601406.us.archive.org/35/items/expo-quito-grenoble/1_intro_expo.pdf

MARTIN DAYDE, Julie, MOLLION, Cécile, CANKAT, Aysegul, THEPOT, Patrick, FERRERAS CID, Enrique, LOPEZ RUEDA, Cyntia, VACA, Veronica, LLORCA VEGA, Néstor, 2021. Échange Quito-Grenoble : la confrontation à l’autre, à un ailleurs. Une richesse partagée. Grenoble, Quita : ENSAG, UISEK. 27 p.

L’ENSAG et AE&CC en route pour le Solar Decathlon Europe 2022

Après les succès de la Team Auvergne-Rhône-Alpes, en 2010 avec le projet ARMADILLO BOX® puis en 2012 avec le projet CANOPEA®, l’équipe se relance dans la compétition Solar Decathlon.

Lire l’actualité publié sur le site de l’UGA : https://www.univ-grenoble-alpes.fr/actualites/a-la-une/actualites-formation/une-equipe-universitaire-francaise-en-lice-pour-le-solar-decathlon-europe-817494.kjsp?RH=2320611992747343

“Pour la troisième fois, l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble (ENSAG – UGA) participe au Solar Decathlon, compétition universitaire internationale de conception / réalisation destinée aux étudiants encadrés par des enseignants et chercheurs. Avec ses multiples partenaires, elle forme l’équipe pluridisciplinaire Auvergne-Rhône-Alpes. Parmi ses atouts sur cette édition, la synergie entre composantes et établissements-composantes amplifiée par l’Université Grenoble Alpes dans son nouveau périmètre. Sa prestation sera évaluée en mai 2022, à Wuppertal, en Allemagne. Explications.”

Membres de la team AuRA :
École nationale supérieure d’architecture de Grenoble (ENSAG – UGA),
Les grands ateliers innovation architecture (GAIA),
IUT1 de Grenoble, Département génie électrique et informatique industrielle (IUT1 GEII – Université Grenoble Alpes),
Institut d’administration des entreprises (Grenoble IAE – INP, Université Grenoble Alpes),
École nationale supérieure de l’énergie, l’eau et l’environnement (Grenoble INP – Ense3, Université Grenoble Alpes),
École nationale supérieure d’architecture de Saint-Étienne (ENSASE),
École urbaine de Lyon (EUL),
Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg (HEIA HES-SO//FR – Suisse),
Les compagnons du devoir et du tour de France (AOCDTF – Villefontaine),
École nationale supérieure des arts et métiers de Chambéry (ENSAM).

Pour revivre l’aventure de la Team Auvergne-Rhône-Alpes aux éditions précédentes, voulez l’ouvrage en libre accès “Solar Decathlon: architecture, recherche, innovation et expérimentation“.

La Maison pour Tous à Four, lauréat de l’Architecture MasterPrice 2020

La Maison pour Tous à Four, projet 2018 du designbuild LAB de l’ENSAG est lauréat de l’Architecture MasterPrice 2020 dans la catégorie “Small Architecture”.
 
Toutes nos félicitations à l’équipe du projet.
 
Le projet est un ensemble de trois bâtiments: une salle polyvalente, un espace technique et un stockage, qui sont rassemblés dans un paysage sensoriel. Au nord, une place minérale accueille des événements en plein air très fréquentés. A l’est, un socle surélevé espère au fil des matchs de football. Au sud, un monticule de terre génère des sièges en terrasse et des sentiers sinueux. Niché au milieu des bâtiments, un patio orienté ouest avec un seul banc et un arbre à feuilles caduques offre un espace tranquille pour profiter du soleil couchant. Dans les murs de terre de la salle, un plan ouvert, un rangement modulable et des barres roulantes invitent à une gamme d’utilisations communautaires
 
 

Des étudiants de PhITEM au service de la reconstruction au Népal

Les vacances de la Toussaint ont été l’occasion pour 5 étudiant(e)s du Master 2 Génie Civil de PhITEM de participer à la reconstruction du Népal.

Dans le cadre de la mobilisation de l’Université Grenoble Alpes International dans la reconstruction du Népal suite au séisme de 2015, ils ont participé à une expérimentation consistant à construire 3 maisons en maçonnerie de terre crue à échelle 1/2 qui seront testées sur la table vibrante du FCBA de Bordeaux. Les étudiants participent également à la création de ressources pédagogiques sur le comportement parasismique des constructions soutenables en terre.

La formation à la maçonnerie en terre crue a été assurée Majid Hajmirbaba et Luis Arleo, membre de l’équipe CRAterre d’AE&CC, afin de garantir les bonnes pratiques et le savoir faire traditionnelle.

Les étudiants sont repartis mais le projet de recherche se poursuivra à Bordeaux jusqu’au 10 décembre.

Bravo à Rachel Gonzalez Columbie, Antoine Blanche, Mustafa Shuweihdi, Robin Tari et Sami Labidi pour ce travail.

Plus d’informations sur le projet sur le site du PhITEM : https://phitem.univ-grenoble-alpes.fr/ufr-phitem/des-etudiants-de-phitem-au-service-de-la-reconstruction-au-nepal-751182.kjsp?RH=1533701818869695

 

Inauguration du Nouveau Club-House de La Verpillière (projet Design-Build LAB 2019)

L’inauguration du Nouveau Club-House André Ozil, projet des étudiants du Design-Build LAB 2019, aura lieu le 19 février 2020 à 17h30.

Le projet a consisté en la construction d’une salle de réunion associative appelée “Club House” dans la commune de La Verpillière. Ce projet d’intérêt général est le fruit d’un partenariat entre la commune de La Verpillière et l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (ENSAG), avec le soutien de la CAPI. Il est mené à travers un processus participatif innovant, support des activités pédagogiques de la première année de master de la thématique « Architecture, Environnement et Cultures Constructives » de l’ENSAG aux Grands Ateliers. Cette pédagogie vise à encourager le partage de savoirs et savoir-faire entre tous les acteurs de la construction durable et avec le grand public.

Le projet est principalement préfabriqué, et construit avec des matériaux naturels bio-sourcés et géo-sourcés, dans une démarche de construction écoresponsable. Tous les éléments d’ossature et de charpente ont été réalisés en bois de provenance régionale. Le bardage extérieur est réalisé en bois pour partie et en panneaux préfabriqués en torchis, technique qui fait partie du patrimoine des cultures constructives locales. La finition des intérieurs fait appel à différentes techniques, dont des finitions en BFHUP, en panneaux bois ignifugés, et des enduits en terre.

Pour plus d’information sur le projet, consulter le dossier “Reconstruction du Club house André Ozil” du magasin d’information “Le Vulpi-lien” n°15.

 

Bilan du programme pluriannuel de recherche 2016-2020 : Architecture du XXe siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIe siècle.

L’appel à projet « Architecture du XXe siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIe siècle » a été proposé au ENSA1 et de leurs unités de recherche lors de 3 sessions de 2016 à 2018.

Centré sur le patrimoine et l’écologie, ce programme veut favoriser la prise en compte de l’héritage (culturel, social et technique) de l’architecture du XXe siècle pour envisager sa transformation notamment au prisme de la transition écologique, énergétique et de l’évolution des modes de vie.

En réunissant les domaines de l’enseignement, de la recherche et de la technique, le principal objectif suivi est : le développement d’outils de connaissance, de diagnostic et d’évaluation du bâti pour accompagner au mieux les processus de décision et de transformation.

 

13 projets ont été retenus pour répondre à ces objectifs. En septembre 2019, le Ministère de la Culture publie un premier bilan par le biais d’une brochure présentant une vue d’ensemble des sujets, des corpus de référence, des méthodes, des partenariats ainsi que des volets pédagogiques et des visées opérationnelles poursuivis par chacun des projets.

C’est ainsi l’occasion pour nous de revenir sur les deux projets portés par notre Unité de recherche AE&CC.

 

Réemploi et conception architecturale, les ressources matérielles, techniques et culturelles d’un territoire comme potentiel de projet soutenable

(Projet en 3ans retenu à la 1ere session, responsable scientifique : Pierre Belli-Riz)

 

Description du projet

Centré sur le réemploi des éléments et matériaux de construction d’un territoire local, ce projet veut apporter une réflexion simultanée sur les processus de conception (tant au niveau pédagogique que professionnel) et sur les processus de production (amélioration des diagnostics et de la valorisation des éléments de réemploi).

Il est organisé autour de 3 axes :

–  diagnostics : état des pratiques actuelles, tests méthodologiques et comparaisons ;

mise en circulation des ressources : mise en relation de l’offre et de la demande (chaine de production, filière, réseaux, plateforme) ;

processus de conception et de mise en œuvre à partir des ressources de réemploi.

Ce projet se propose de créer des outils méthodologiques pour le diagnostic (fiches méthodologiques, grilles d’analyse de la valeur des ressources), un catalogue des ressources locales pour le réemploi, des fiches-exemples de réemploi ainsi que des propositions pour l’amélioration des processus de décision et des cahiers des charges de consultation des entreprises.

Corpus de référence

Ressources situées en priorité sur la ZAC2 Flaubert à Grenoble ou dans l’agglomération grenobloise.

Membres de l’équipe

Pierre Belli-Riz, architecte DPLG, urbaniste, maître de conférences VT3 à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, membre de l’unité de recherche AE&CC4 LABEX
pierre.belli-riz@grenoble.archi.fr   

Dominique Daudon, maître de conférences
à l’Université de Grenoble Alpes

Marie de Guillebon, doctorante à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble / AE&CC

Yannick Sieffert, maître de conférences à
l’Université de Grenoble-Alpes

Partenaires

Association Bellastock (ENSA de Paris-Belleville)

Collectif Rotor (Bruxelles, Belgique)

Grenoble-Alpes Métropole (Métro)

NA ! Architecture (Grenoble)

SEM Innovia (Grenoble)

SPL SAGES (Grenoble)

Université de Grenoble-Alpes, master Génie civil

 

 

 

La modernité tropicale face aux risques sismiques : histoires d’une modernité située et stratégies d’adaptabilité à partir des groupes scolaires d’Ali Tur en Guadeloupe

(Projet sur 2 ans retenu à la 3ème session, responsable scientifique : Sophie Paviol)

 

Description du projet

Ce projet prend acte du « Plan Séisme Antilles » qui fait de la mise en sécurité de la population, et en particulier des enfants, une urgence. Il vise l’adaptation des groupes scolaires construits entre 1930 et 1937 par Ali Tur, pour réduire leur vulnérabilité sismique.

Actuellement, ces édifices sont laissés vacants, du fait du coût des techniques de renforcement parasismique préconisées par les bureaux d’études consultés. Il s’agit donc de proposer des stratégies alternatives pour adapter les groupes scolaires et permettre la mise en sécurité des personnes.

Le projet s’axe autour d’une double approche, par histoire et par l’ingénierie, permettant l’élaboration de diagnostics et d’analyses détaillés des qualités architecturales, urbaines et patrimoniales des groupes scolaires.

Du point de vue opérationnel,  ce projet devrait également permettre l’élaboration d’un premier niveau d’outillage méthodologique à destination des services techniques en charge des opérations de migration des risques sismiques des édifices patrimoniaux construits avant l’apparition des normes de construction parasismique.

Corpus de référence

Groupes scolaires construits dans l’archipel de la Guadeloupe entre 1930 et 1937 par Ali Tur.

Ali Tur, école des Grands Fonds, Le Moule, Guadeloupe
Ali Tur, école des Grands Fonds, Le Moule, Guadeloupe

 

Membre de l’équipe

Sophie Paviol, architecte DPLG, HDR en Histoire de l’art, maître de conférences HCA5 à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, membre de l’unité de recherche AE&CC
paviol.s@grenoble.archi.fr 
Alexandre de la Foye, ingénieur de l’École Centrale de Nantes, docteur en Sciences pour l’ingénieur, architecte, professeur STA6 à l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes, membre de l’UMR MC CNRS AAU 1563, directeur du DPEA7 « Construction parasismique » de 2008 à 2018.
Jean-Christophe Grosso, architecte, maître de conférences STA  à l’École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, membre de l’unité de recherche AE&CC.

 

Partenaires

Direction des Affaires Culturelles de la Guadeloupe, service « Monuments historiques, architecture et musées »

Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement de Guadeloupe, pôle « Risques naturels »

 

 

Pour plus d’informations sur le programme pluriannuel de recherche 2016-2020 « Architecture du XXe siècle, matière à projet pour la ville durable du XXIe siècle », consulter le site du Ministère de la Culture

 

 

  1. École National Supérieure d’Architecture []
  2. Zone d’aménagement concerté []
  3. Ville et Territoire []
  4. Architecture, Environnement et Cultures Constructives []
  5. Histoire et Cultures Architecturales []
  6. Sciences et Techniques pour l’Architecture []
  7. Diplôme Propre aux Écoles d’Architecture []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search