Les Dadassi du quartier Dossoémé

Dadassi_CouvJOFFROY, Thierry, AHONON, Leonard, DJIMASSE, Gabin, 2013. Les palais royaux d’Abomey Les Dadassi du quartier Dossoémé. Grenoble : Craterre, 2013. 24 p. ISBN 978-2-9069-0173-5.

En inscrivant le site des palais royaux d’Abomey au patrimoine mondial, l’UN ESCO reconnaissait ce riche patrimoine matériel, mais aussi la grande valeur et l’originalité de sa dimension immatérielle associée. En effet, les palais royaux ne sont pas seulement les vestiges du glorieux royaume du Danhomé. Ceux-ci gardent des fonctions qu’il avait antan. L’une des matérialisations concrètes de ce caractère vivant est le quartier Dossoémé, situé en plein coeur du site classé.

Le quartier Dossoémé est le lieu de résidence (couvent) des Dadassi, femmes ayant la faculté d’être possédées par l’esprit des anciens rois, et qu’elles incarnent lors de cérémonies pendant lesquelles elles jouissent de toutes les prérogatives d’un roi.

Cet ouvrage est téléchargeable ici.

Parution des actes du Colloque international sur la conservation de l’architecture de terre du patrimoine mondial

Colloque international sur la conservation de l’architecture de terre du patrimoine mondial

colloque_conservation_patrimoineCette publication donne un aperçu de l’état de conservation des sites d’architecture de terre du patrimoine mondial et décrit également les différentes activités entreprises au cours de la première phase du Programme WHEAP. Elle présente également les différents défis auxquels les sites d’architecture de terre sont confrontés sur des sujets tels que le développement durable et leur capacité de résistance.  Ces articles représentent la diversité de l’architecture de terre sur la Liste du patrimoine mondial.
Grâce à ces exemples concrets de gestion et de conservation, cette publication servira de littérature pour la communauté scientifique, les experts et les gestionnaires des sites concernés. Cette publication des actes du colloque répond à la demande formulée par tous les experts qui travaillent en collaboration avec l’UNESCO sur ce programme prioritaire du patrimoine mondial.

Document en téléchargement sur le site de l’UNESCO

Robert Maillart et la pensée constructive

Simonnet_Maillart

SIMONNET, Cyrille, 2013. Robert Maillart et la pensée constructive. [s.l.] : Infolio, 4 avril 2013. 155 p. Coll. Archigraphy parcours. ISBN 978-2884741606.

Robert Maillart et la pensée constructive illustre le parcours d’un ingénieur à la fois discret et hors norme. Le livre inscrit l’histoire du personnage dans le contexte du « premier béton armé », mettant en relief l’originalité des systèmes constructifs préconisés par Maillart. Puis, il analyse quelques unes de ses oeuvres majeures. Il s’achève enfin sur une confrontation des « cultures constructives » d’ingénieurs contemporains, Eugène Freyssinet, Pier Lluigi Nervi et Eduardo Torroja.

Une trajectoire d’architecte exemplaire, au travers d’une abondante illustration.

Cyrille Simonnet est architecte et historien de l’architecture. Professeur au département d’histoire de l’art de la faculté des lettres de l’Université de Genève, il a consacré de nombreux ouvrages et articles à la problématique de l’architecture comme élément matériel et construit. Il a dirigé l’institut d’architecture de l’Université de Genève (1998-2012) puis la revue d’architecture Faces, entre 2001 et 2010. En 2007, il a reçu la médaille Georges Sarton de l’Université de Gand, qui consacre des travaux liés à l’histoire des sciences et des techniques.

Slats façades / Fachadas en Celosía

Façades en jalousie

COSTE, Anne, MESTRE, Octavio, MAURETTE, Carlos, et al., 2013. Slats façades / Fachadas en Celosía. Barcelone : Monsa, 2013. 221 p. ISBN 978-84-15829-23-2.

The Venetian blind pays homage to the shade, as a subtle mechanism capable of showcasing the light. Because, all in all, light is all we have left. We architects build spaces for the light to inhabit. Is an element of climate control that provides thermal inertia to the façade. The recent curtain walls, inside which access can be made for maintenance or cleaning operations, are of that same trend, and they reactivate a certain value that architecture, because of a poorly understood technology, had discarded in the 70s. The grids on the Bank of Bilbao by Oiza, as well as Foster’s latest office buildings in Germany, are the modern inflections that Barragan in Mexico, Browner in Ibiza or Sostres in the Catalan Pyrenees utilized as the cornerstone of vernacular architecture. In all of those projects, there are grids that fold up as a secret tribute to Gaudi, and wood planks nailed on a wall, like Aalto did in Muuratsalo. Because there is no such a thing as modern vs classic architecture, except subtle differences, or differences not worth mentioning.

 

L’ordre du béton. La tour d’Auguste Perret à Grenoble

Avenier_beton

AVENIER, Cédric, 2013. L’ordre du béton. La tour d’Auguste Perret à Grenoble. Grenoble : CRAterre-ENSAG, 2013. 47 p. ISBN 978-2-906901-74-2.

La tour Perret, située au cœur du parc Paul-Mistral de Grenoble, a été conçue et construite par l’architecte Auguste Perret pour l’Exposition internationale de la houille blanche et du tourisme de 1925. Simple atout touristique, elle est devenue le symbole de l’Exposition, le symbole de la Ville et le symbole de l’architecture cimentière.
Grâce aux recherches récentes sur la restauration du patrimoine architectural cimentier des 19e et 20e siècles, le temps d’une restauration exemplaire, voire d’un chantier pilote, est venu.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search